Les diagnostics obligatoires dans un projet immobilier à Vire

Partager sur :

Avant de pouvoir mettre en vente ou en location un patrimoine immobilier, le propriétaire doit passer par la réalisation de certains diagnostics spécifiques. Néanmoins, tous les diagnostics ne sont pas obligatoires. Tout dépend de l’architecture, de l’emplacement géographique, de l’ancienneté et des caractéristiques spécifiques au bien immobilier. Cet article vous fournit les informations nécessaires concernant les diagnostics pour la bonne marche de votre projet immobilier à Vire.

Ce qu’en dit la loi Alur

La loi ALUR ou Accès au logement et à un urbanisme rénové a été publiée sur le journal officiel depuis le début de l’année 2014. Cette nouvelle réglementation apporte un renouveau sur les procédures à suivre avant la mise en vente ou en location d’un logement. L’objectif étant la précision des informations concernant le bien avant de conclure la transaction, surtout pour la location. Le Dossier de diagnostic technique (DDT) doit alors mentionner un rapport détaillé sur les diagnostics électriques et de gaz, outre l’état général du bien et les autres diagnostics anciennement réalisés. Dans un projet de vente, la surface habitable et la surface loi Carrez doivent également être spécifiées.

Quels prestataires recourir ?

Les diagnostics possèdent chacun une validité différente selon leur nature. Certaines sont illimitées si les risques sont définitivement écartés, mais d’autres peuvent durer entre environ 6 mois à 10 ans. Dans tous les cas, le rapport sur les diagnostics accomplis doit être rédigé par une personne possédant une responsabilité civile et ayant la certification et la formation nécessaires. D’où la pertinence de faire appel à l’expertise d’une agence immobilière pour la bonne marche et pour recevoir une véritable aide dans votre prise de décision. Mandater un professionnel de l’immobilier vous procure également un gain de temps conséquent, surtout si les diagnostics à réaliser sont nombreux.